Primo-accédant sans apport, c’est possibles ?

Être un Primo-accédant c’est être le petit nouveau dans le monde de l’achat immobilier et réaliser pour la première fois une première acquisition. Dans la plupart des cas, un Primo-accédant est un jeune diplômé qui commence une carrière professionnelle n’ayant pas ainsi eu le temps de faire des économies pour ce premier achat. Voici quelques explications qui vous seront peut-être utiles.

La présentation du dossier pour un primo-accédant sans apport

En suivant la règle générale, pour réaliser un prêt bancaire, la banque exige un apport personnel entre 5 à 10 %. Heureusement, certaines banques prennent en compte les jeunes Primo-accédant. Elles leur accordent ainsi un prêt immobilier qui couvrira à la fois le prix de la maison et l’honoraire du notaire.

Si la banque accorde le prêt sans apport, elle fera une vérification minutieuse de votre dossier. Veuillez ainsi bien justifier le saut de charge. Rassurez votre banque en leur prouvant que vous êtes parfaitement capable de leur rembourser. En effet, elle s’intéresse particulièrement à ce saut de charge afin d’avoir une assurance vis-à-vis de votre capacité de remboursement. Votre dossier de demande de prêt doit être alors irréprochable. La banque ne doit jamais percevoir de risque sur votre dossier.

La comparaison

La concurrence est votre meilleur allié. C’est la première fois que vous faites un prêt bancaire. Ne vous focalisez pas sur une seule banque et faites jouer la concurrence. Sensibilisez, avec vigilance, tous les points importants. Chaque banque fait plusieurs propositions intéressantes ; c’est à vous de comparer les offres et choisir ainsi celle qui convienne le plus à votre situation.

Il est également primordial de faire appel à un courtier. Un courtier immobilier est la personne qui sera en charge de vous accompagner dans la recherche du crédit immobilier. Il vous facilitera la tâche, par exemple, ce sera son rôle de faire jouer la concurrence ; négocier les conditions et de vous en faire part après.

Profit des prêts aidés

Les Primo-accédant peuvent parfaitement acheter leur première résidence principale grâce aux nombreuses aides qui existent en France. Le prêt au taux réduit est l’un de ces aides. Elle consiste à se faire ajouter au prêt principal, constituant ainsi à votre apport personnel.

Il existe actuellement des banques qui signent un accord avec l’État de France afin de proposer un Prêt accession sociale et Prêt conventionné. Ces derniers se destinent à financer les Primo-accédant dans leur premier achat. Ils leur font également bénéficier de l’aide personnalisée au logement que le Primo-accédant souhaite acheter.

Le choix de l’assurance emprunteur pour le primo-accédant

Pour un Primo-accédant qui souhaite faire un Prêt sans apport, le taux nominal du prêt immobilier est un peu élevé. Ainsi, pour la réduction du coût total de votre crédit, optimisez pour le TAEG, effectivement sous l’assurance emprunteur. Cela est obligatoire dans le but de vous aider au cas où vous n’êtes pas en capacité de travailler et de ne pas rembourser votre dette.

Il existe également des cas où vous pourriez demander une délégation d’assurance. C’est-à-dire qu’au cas où la banque vous propose une assurance de groupe inintéressante, vous avez le droit de demander à votre banque de vous faire un contrat d’assurance interne. La loi Hamon de 2016 va jouer en votre faveur dans ce cas, tout au long de la première année de prêt, vous avez le droit de changer à tout moment votre contrat d’assurance de primo-accédant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *